L’éléphant, le renard et la petite fille

samedi 3 octobre 2015
par  webmestre1
popularité : 15%


L’Eléphant, le renard et la petite fille.
Antoine BALAGAYRIE
Séverine DESREUMAUX

C’est un véritable miracle de voir que les methodes modernes d’instruction n’ont pas encore entièrement étouffé la saine curiosité intellectuelle ; cette petite plante délicate, en plus d’un encouragement, a surtout besoin de liberté ; sans quoi elle s’étiole et ne manqué pas de périr.
Albert EINSTEIN

Rompez bourricot !
Bien Général !
Gardes ! A vous….

Guarde à vue
Gardes la vie !
Jeux de mots
Pin de mie volontaire subjugant écléctique et merveilleux
Comme ma fille est née.
Mon missile Sol sol
Ma fusée céleste
Fais saigner ce siècle
Qu’il accouche d’un monde nouveau

Et quand ils se léveront les parias, les laissés pour compte, les malheureux,
Il faudra être avec eux.
Si tu changes d’avis tu sais oû me retrouver ;-)
Je pensais à toi aussi aujourd’hui 
J’y penses chaque jour…
Et n’en dors pas la nuit…
Mon aimée mon amour sur mon Cœur s’est blottie
Et ton cou de déesse mes doigts glissent sur ta peau de réglisse…
Et mon esprit chavire dans l’ivresse
Faisons un livre ensemble
Allez un dernier stp
JTI pleizze, d’accord mais sur quel sujet
Navigons à vue…
Demain prolonge aujourd’hui
Ni nos rêves, ni la vie n’ont de sens…
Ni les mots, ni les gestes ne témoignent
Oubliant les amours qui s’éloignent…
Je vais oû je ne sais
Loin très loin
C’est tout une odyssée
C’est un océan aussi
Mais capitaliste l’océan
La revolution est en marche BB
Et Louis XVI agonise
Nous nous retrouvons sur les barricades
Un autre jour une autre nuit
D’autres amours et je revis
Une terrasse sur la plage et le crissement du ressac
Et les mots évidents diffusent
Sans avoir besoin d’être dits
Dans l’air chaud et sec de midi
Un jour le ciel s’ouvrira à jamais lumineux
Je rentrerai à la maison
Et tu ne seras jamais triste
Un jour un homme s’avancera amoureux
Pour quelques tours de piste.
Cool
Eau pétillante et tout !
Sel fin de la mer
Dans la pampa patagonie
Et me noyer dans tes yeux clairs
Toute une vie
En terrasse…
Le renard, l’éléphant et la petite fille
 ;-)
et la belette se faisait délicieusement désirer…
et le renard t’aimait…
et il ne savait plus comment te le dire,
te le chuchoter, te le fredonner :
je t’aime.
L’éléphant décida de proposer au renard d’entrer dans un magasin de porcelaine
Le plafond était bas.
Les assiettes tremblaient, les sous tasses bruissaient
Mais tout se passa bien
Et la jeune fille aux boucles blondes leur offrit le thé avec des scones qu’elle avait preparé avec amour.
Ils parlèrent de tout, firent trois fois le tour du monde puis la jeune fille les invita
À partager un roti de magret de canard au piment d’espelette.
Ses parents étaient béarnaise
L’éléphant raconta son périple depuis l’asie
Le renard ses souvenirs de la campagne anglaise
L’éléphant s’appellait Mo et le renard n’avait pas de nom
Heidye la petite fille aimait surtout le chocolat
Son père et sa mere, couple parfait tenaient un bar épicerie charcuterie cinema dans la banlieue de Pau
Le renard venait des Highlands et n’aimait pas les chasseurs
Mo était si vieux qu’il ne souvenait pas d’où il venait
L’éléphant c Mo.
Il est joueur malgrè son grand âge
La petite fille est une belette mais il ne faut le dire à personne…
Mo avait fait la guerre.
Le renard avait échappé trois fois à une mort pénible…
Et la jeune fille cachait mal son inquiétude en travaillant trop.
Mo ne donnait jamais de conseil
Et le renard n’ent faisait qu’à sa tête
Bourricot !
Le sang du Christ est sur nos mains
Un jour bourreau un jour victime
Le balancier va et puis vient
Éclatant les vitrines
Je ne saurai comment être moi
Si tu n’étais pas libre
Vas de l’avant sans faire de bruit
Et de toutes tes fibres
Et le renard se tu
Et l’éléphant ?
Mo lui, dit que c’est celui qui dit qui est
que celui qui parle en s’originant de lui est un sujet.
Et Mo, le renard et la jeune fille s’originaient d’eux-même.
Pour des raisons très différentes qui confinent aux mystères de la vie,
À la transcendance, et au chocolat.
Apprends à ne rien faire…
Oublies les cadres, les emplois du temps, le devoir et les obligations
Respires tu es une femme nouvelle…
Accomplies ta destinée, mektoub y suerte
Et la Baraka fait partie d’une bonne organisation
Je suis désolé ma chérie tu ne peux pas être aimé de tout le monde
Et ne parles que si tu as quelque chose à dire de plus fort que le silence
Toute bibliographie est un radeau de la Méduse…
Vénus sortie des eaux archéologie du Bonheur toutes les enfances se ressemblent idéalisée même dans le malheur
La vie est bonne
Et le passé n’existe plus
Nous ne sommes coupables de rien
Et n’avons pas à nous racheter
Nous sommes dignes
Et n’avons à rendre de compte à personne
Et si la liberté à un coût elle n’a pas de prix à nos yeux
Et que pour être libre,
Il faut avoir été aliéné
Comme pour se retrouver
Il faut avoir été perdu.
Au bord d’une piscine Californienne
J’ai rendez-vous avec le Soleil.
Et je m’enivre de tes textos
A travers l’écran tactile
Galipettes et jeux de mots
Dans ta vallée fertile
Si Mo ne se plaignait jamais, le renard buvait ses paroles avide
Et la jeune fille curieuse les écoutait palabrer.
Elle remettait sa chemise electron libre imprévisible
en avant !
Était sa devise, un objectif et une cible.
Elle travaillait pour oublier quelques chose dont elle ne souvenait pas
Les voyageurs dans leur valise emmènent aussi leurs tracas.
Le renard était solitaire
Mo lui apprit très vite à detester l’instinct grégaire et à travailler pour son compte, mais il avait été naguère un trophée de chasse à courre pour le Comte.
Le comte aimait les petites bergères et avait droit de vie et de mort sur ses sujets.
Les paysans et les fermières n’étaient en fait que des objets.
Deux jours avant la Fronde la jeune fille déguisée en belette alla voir le seigneur et lui démontra l’obsolescence de son modèle macro économique
La chasse à courre fut interdite et remplacé par la soule, elle fut nommée conseillée spéciale du Prince, ils développèrent ensemble une nouvelle Société.
La chaleur du sud et la beauté froide des pays Nordiques
Une Suisse rieuse mélée à une espagne opulente
un rêve fou prenait forme
Paris serait la nouvelle Courdoue !
Mo fut nommé ambassadeur en Manchourie, pays de ses Ancètres,
Le renard ouvrit une librairie et la belette écrivit des livres étonnants avec des collages épatants.
Mo décida de revenir avec ses fiers guerriers
il trouvait que c’était pas amusant d’être libre tout seul.
Alors avec toute sa force d’inertie volatile il revint.
On organisa un grand méchoui
Ils ne se marièrent pas
et eurent beaucoup de petits ouvrages...
F I N
Non non non c pas la fin
Mo a beaucoup de personnes à libérer
C’est une fausse fin alors...
Mais Mo a déjà libéré le renard et la jeune fille qui est devenu une jeune femme
On pourrait illustrer le livre avec tes collages
Et la belette a libéré le renard, le prince et le peuple...
Le Roi n’est pas un sujet
Le Roi n’est pas mon cousin...
Et si ton père veut un Roi
Le jeu de cartes en contient 4...
4 dont celui de piques, celui de cœur et celui de carreau et le trèfle
Et nos amours électroniques n’en finissent pas de s’épanouir...
Mo est très vieux maintenant, et c’est à nous de nous libérer et d’en faire profiter les autres de cette liberté
Tu m’as beaucoup appris Belette
A s’aimer peu importe le temps passé ensemble
Tu as fait de moi un homme moderne, libre
A avoir chacun son terrier pour mieux pouvoir se retrouver
Je voudrai être l’Homme de ta vie
Tous mes voeux de réussite
J’ai confiance en toi
Ou tu t’en fous, où tu t’enfuies encore une fois...
Jtm et les arbres le crieront !
Tu es belle quand tu ries !
Et tu ries tout le temps
Et tes yeux pétillants attisent ma gourmandise
Je vais mon chemin solitaire en pensant à tes yeux de braise
Et le vieux sage taisait ses origines pour naître étranger nulle part
Pourvu que ça dure plus
que la vie d’un papillon.

Télécharger le document L’éléphant, le renard et la petite fille au format .pdf ... Cliquer ICI


Vous souhaitez m’aider à continuer à publier ma poésie sur ce site ?
Je vous propose de me faire un don d’un montant que vous jugerez adapté, à mon compte Paypal https://www.paypal.me/cab51



Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

  • L’éléphant, le renard et la petite fille