Conclusion

samedi 25 janvier 2014
par  webmestre1
popularité : 15%

Conclusion

La sexualité humaine en Occident à la fin du XXe siècle subit une influence sans précédent des nouvelles technologies : l’internet permet à l’Homme de donner toute forme à son désir et à son narcissisme, par les biotechnologies il peut sélectionner, trier, transformer sa descendance, enfin la pharmacologie en court-circuitant les approches psychologiques par une réponse immédiate à chaque symptôme promet des conséquences à long terme qui mériteraient d’être étudiées.
Ainsi la fécondité aujourd’hui est au carrefour de la biologie, du couple, lui-même intriqué avec le désir transgénérationnel
Ce que peuvent nous apprendre Sarah et Abraham, c’est qu’il faut être trois pour faire un : une femme, un homme et une instance autre, et que le désir est régit par des lois que leur transgression n’annule pas, « ces lois d’identité et de relation sont comme des rocs sous nos pas, religieuses au double sens du mot : relier et relire, lois du bonheur ou du malheur selon qu’on a pris tel ou tel chemin. Elles peuvent nous être révélées : elles sont inscrites dans l’inconscient. » M. BALMARY
Enfin, en ce qui concerne aussi bien les troubles de la fécondité que d’autres pathologies, lorsque le thérapeute intervient, il doit savoir laisser sa place au dialogue amoureux.

Aller à la page précédente ... Cliquer ICI

Aller à la page suivante ... Cliquer ICI


Vous souhaitez m’aider à continuer à publier sur ce site ?
Je vous propose de me faire un don d’un montant que vous jugerez adapté, à mon compte Paypal https://www.paypal.me/cab51



Commentaires