Cinquième partie : Changement de noms ... changement de destins

samedi 25 janvier 2014
par  webmestre1
popularité : 13%

Cinquième partie : Changement de noms... changement de destins

YHWH propose un pacte à Abram :
« Je te ferai proliférer à l’extrême » et pose clairement ces conditions.
Premièrement l’établissement de la circoncision, marque de l’Alliance avec Lui, et deuxièmement le changement de nom.
A travers la circoncision Abram fait dans son corps l’expérience de la perte, du manque. En effet pour qu’un homme soit entier, il lui faut qu’il se souvienne sans cesse qu’il lui manque quelque chose. Ainsi l’homme circoncit, homme « non femme », se souvient-il de la femme qu’il n’est pas. La langue elle-même en porte la marque puisqu’en hébreu masculin se dit zahar, racine du verbe se souvenir.
YHWH pose ensuite la deuxième condition :
« Vous n’appellerez plus votre femme Saraï, mais Sarah » et même Abram devient Abraham. Ainsi à travers la symbolique du verbe s’opère le passage de la possession à l’altérité :

Possession Altérité

Abram « le père haut » Sarah « la princesse »

Lieu de parole, Verbe, YHWH

Saraï « ma princesse » Abraham

Abram « le père haut » inaccessible devient Abraham avec l’ajout du « h », symbole de fécondité.

Saraï elle perd le « yod » (i) divin la lettre de YHWH qui lui fait quitter l’indifférenciation sexuelle et lui ouvre symboliquement la porte du plaisir, du désir d’enfant et de la fécondité.

Fertilité et jouissance sexuelle sont intimement liées dans ce cadre symbolique.

Saraï devient Sara sexuellement différenciée par la perte du « yod », et enfin féconde avec l’ajout du « h ».

Ce que M. BALAMARY traduit par l’analogie entre « l’instance autre extrapsychique et l’instance intrapsychique du désir inconscient ».

Aller à la page précédente ... Cliquer ICI

Aller à la page suivante ... Cliquer ICI


Vous souhaitez m’aider à continuer à publier sur ce site ?
Je vous propose de me faire un don d’un montant que vous jugerez adapté, à mon compte Paypal https://www.paypal.me/cab51



Commentaires