Conclusion

vendredi 24 janvier 2014
par  webmestre1
popularité : 25%

A travers ce travail, nous avons voulu montrer la complexité de la demande de nos patients en consultation, et du sens des symptômes présenté au médecin, symptôme écran ou symptôme alarme.
La difficulté de l’interprétation des signes que le patient présente tient au fait qu’ils font sens pour chaque patient en fonction de ses centres d’intérêt culturels religieux ou mythiques, et que le médecin n’y a accès que par la qualité de son écoute. L’étude que nous avons menée auprès de quarante patients corrobore cette attente d’une écoute authentique, empathique, qui demande du temps pour élaborer une relation de confiance.

L’étude de la relation médecin patient doit permettre au médecin de mieux connaître son attitude contre transférentielle et d’adopter un comportement adapté au patient en fonction de sa personnalité et de la diminution de ses possibilités antérieures liée à la maladie, ressentie comme une blessure narcissique par le patient et l’amenant à régresser plus ou moins.
Cette relation est transitoire, et met en jeu des personnalités différentes nécessitant une adaptation réciproque, satisfaisant de façon variable la réalisation des désirs de chacun des protagonistes.
Le but conscient du médecin est de permettre par son attitude ses conseils et ses prescriptions la guérison ou une adaptation à un nouvel équilibre, et ce but ne peut être atteint que si le médecin au niveau conscient et inconscient a des satisfactions suffisantes pour désirer exercer au mieux des intérêts de chacun.

Page précédente ... Cliquer ICI

Page suivante ... Cliquer ICI


Vous souhaitez m’aider à continuer à publier sur ce site ?
Je vous propose de me faire un don d’un montant que vous jugerez adapté, à mon compte Paypal https://www.paypal.me/cab51



Commentaires