POKER PERDANT

jeudi 22 janvier 2015
par  webmestre1
popularité : 13%

POKER PERDANT

J’ai la quinte je manque de chance
Mauvais tirage ce n’est pas la couleur
Mais ou est l’erreur
En noir et blanc j’ai vu rouge
Quand le bonnet blanc ouvrait sa bouche
22 avril, premières présidentielles avec le droit de vote
6 mois après premières séquelles a l’américaine
Notre hôte se prend pour Bush
Alors oui j’ouvre ma bouche
Toujours en vadrouille a l’étranger
Alors que ça rouille sur le sol français
J’irais loin et je le sais
Et je sais aussi
Que j’ai jamais compter sur toi pour m’épauler
Fais ta route, trace mais n’efface rien
Trop ont des besoins, la faim
Un manque à gagner pour un bout de pain
L’homme se bat pour survivre, il cultive
C’est l’industrie qui capitalise
Putain de capitalisme
Pour plus de blé la terre il l’immobilise
Je lève mon 3e doigt en l’air
Car merde ce n’est pas ton ventre qui est en jachère
J’ai les nerfs, je vois la dalle au quotidien
La famine et le manque de vivre pour vivre bien ou pour survivre
Bien j’ai la rage je te dis, je sais lire
Mais l’illettrisme fait des ravages
Moi les mots ma rime c’est ma thérapie
Pour soigner mes mots j’avais marine
Mais elle est partie
Ma vie un livre ouvert
Des pages blanches mes lignes à écrire
Des sourires j’oublie rien
Et encore moins le coup de cœur
Pour la dame blanche
Un parterre de fleurs j’évite les chrysanthèmes
Un coup de poker
Pas touche a la blanche
Si t’es plongé dedans t’es plus dedans
Tu te brises les dents
Tu grattes le temps
Et la faucheuse te vise
Triste, fallait pas la fâcher
Trop jouent avec sa guise
S’alcoolisent et prennent des cachets
Pour crever à 80 piges
Quand ce gamin tout pour réussir
La joie de vivre et le sourire
Des projets se dessinent
Un foot, et c’est la rupture d’anévrisme
Merde j’ai les nerfs
Les varices des soucis
Mais des réponses qui font plaisir
Des solutions s’invitent
A mes problèmes qui s’initient
Ecoute, c’est le temps des prouesses Petit
Si tu te mets à bouger tes fesses
T’obtiendra l’aura tu verras l’oracle
Grattes, racles
Pour toucher l’euro fais pas la pédale
Pèse tes mots Natal
Ou tu fini criblé de balles
Idées glaciales
Je mettrais mon casque derniers réglages
Je m’enrage pas de détails
Le taf d’un tueur à gages
J’abattrais les piafs sans les mettre en cage
Sans dérapage aucun droit à l’image
Et pour le bonheur je te conseille de sauter des pages
Si tu crois que c’est facile
Fonce mais c’est un mirage
La vie une éclaircie pour beaucoup de nuages
Trop d’infanticides pour un manque de faf
Tu grandis, tu pousses
Et on t’arrose à l’insecticide
J’ai 3 ans divorce légitime
Papa se tire et taille mes racines
Depuis j’ai roulé ma bosse
Un peu de bizz j’ai taillé ma mine
J’ai éviter les cross et les problèmes avec la police
Vise, c’est tango Charlie
Quand derrière ton dos
Elle écartait les cuisses
Et dans son sac c’est triste
Il y avait la vaseline c’est ça le vice
Le vase s’abîme t’as le calibre
Que tu charges à la chevrotine
C’est parti tu monte à l’étage
Tu choisis la solution finale
Entre commérages et éclats de rire
Ton fusil se décharge
C’est ça un mauvais dérapage
Un départ atypique
Loin d’être utopique
Recherche nounou aveugle pour enfant qui braille
Un arrière train déraille et c’est toi qui est bouleversé
C’est ta vie qui a le boul cassé
Et on te dit de rien casser
Cesse de t’effronter si tu veux grimper
A croire qu’il faut en chier pour réussir
La vie vacille elle te prend par derrière
Impossible illégal tu deal
Mais vole a la portière
Je te nique ta mère



Commentaires