UNE MERE

jeudi 22 janvier 2015
par  webmestre1
popularité : 12%

UNE MERE

C’est pas la tise qui nous attise et nous rend homme
Mais juste un joint j’en suis témoin qui nous rend stone
Je suis pas, je suis pas une none
Et je vous le fredonne avec mon cône
Je vois des fantômes et ça m’étonne
Dans ce monde ou bombes attentats et dégâts s’additionnent
Je suis personne mais je prends la parole
Pour enrôler mon rôle de citoyenneté
1 leader 1 PDG 1 directeur
Moi je m’en balance à la Gerrart Schröder
Je veux juste te dire que la vie
C’est pas une parodie de mesquinerie
Je te mets au tapis je te lance un défi
De sourire à la vie quand elle t’a pourri
Elle m’a salie, elle m’a trahie
Je me croyais libertin enfantin
Mais je suis qu’un pantin qui perd ses ficelles
La vie elle m’a coupé les ailes
L’heure sonne et c’est des larmes qui coulent
Celle qui t’a mis au monde
Qui t’a porté pendant presque une année
Vient de te quitter son cœur s’est arrêté
15h et quart sa destinée la dérobée
Et c’est jamais la chance qui s’est présentée à tes côtés
Et c’est jamais la roue qui s’est mise à tourner
Juste pour te dire que le système est mal fait
Quand cette assos te demande si t’a pleuré
Tu viens de perdre ta maman et d’un air arrogant
Elle vient te ronger
Arrête, je veux pas de pitié
Je suis pas moraliste mais j’ai déjà fauté
Alors ce couplet c’est pour t’éviter de regretter
Une mère on en a qu’une
Mais toi tu t’en moque
Tu la respecte pas et tu la provoque
Alors que pour toi elle décrocherait la lune
T’a toujours eu à manger dans ton assiette
Alors qu’on est le 15 du mois et elle picore déjà les miettes
Tu devrais avoir honte de l’avoir méprisée
Tu lui réponds et elle s’endort blessée
Des larmes coulent dans le secret
Alors qu’elle veut juste te protéger
Ta mère c’est ton sort qu’elle veut asseoir
Elle veut que tu t’en sorte que tu sois fort
Jamais perdu jamais dans le noir
Te la joue pas a la Tanguy
Car c’est ton avenir que tu noircis
Ta maman elle fait le maximum pour toi
Assume tes besoins tu n’as jamais manqué de rien
Mais toi tu fais le minimum
T’es faignant tu fais pas d’efforts
C’est en posant des ultimatums
Que tu la rapproche de sa mort
T’es arrogant, si toi ça va pas
C’est de sa faute, elle roule pas sur l’or
Chez toi c’est pas chez les autres
Pour toi ta mère elle a toujours tort
Mais te plaint pas y’a pire que toi
C’est de plein pied qu’elle t’a éduqué
Elle s’est saignée pour te payer l’université
Elle t’a offert le droit chemin soit fier de ta mère
C’est pas une catin
Elle a toujours été là pour te tendre la main
Te comporte pas comme ça, soit pas malsain
Et si tu reproche à quelqu’un
Reproche à ton père de l’avoir abandonné
Car c’est dans la misère qu’il l’a laissé
3 gamins à charge, il est pas barge
c’est elle qui te garde et lui il s’est cassé
la seule erreur que tu peux lui reprocher
c’est de s’être laissée embobiner
ton père a mis la graine mais il t’a jamais vu pousser
mais toi t’a la haine car c’est ta mère qui paye les pots cassés
mais t’a de la veine de l’avoir encore a tes côtés
ta mère grande gueule
toujours en train de râler
au grand cœur toujours en train de donner
elle en a reçu des coups
mais elle n’a pas courbé le dos
elle en a eu des bâtons dans les roues
mais c’est jamais ta tête qui a été sous l’eau
elle est fière ta mère
et c’est gênée qu’elle se pointe au resto du cœur
elle te nourrit et te fait rire
mais les gens se méfient la critique
ça te fait souffrir mais c’est un cas typique
un jour tu plonge et t’es criblé
t’es la cible de l’acide qui ronge tes projets
c’est l’argent bien sûr il n’a pas d’odeur
mais quand t’en a pas tu le sens
je suis dépité de ton manque de respect
elle t’a porté t’a élevé
et toi tu la traite comme une traînée
Mais un jour tu pleure car son départ est prématuré.



Commentaires